Interview « Souvenirs » : BLACKTHREAD

Ceux qui gravitent depuis un certain temps dans ce qu’on a coutume d’appeler « l’underground lyonnais » connaissent forcément Pierre, alias BLACKTHREAD. Discret dans la vie, ce musicien touche-à-tout, moitié du duo noise ONE SECOND RIOT, l’est aussi sur scène. Mais c’est l’endroit où sa musique, aérienne, personnelle et parfois inquiétante, prend toute son ampleur. Avant de le (re)découvrir en première partie du foutraque GONJASUFI le 25 mai au Transbo dans le cadre des soirées « Aloha From… », Pierre se prête au jeu du questionnaire « Souvenir ».

Tu te souviens du jour où tu as démarré le projet BLACKTHREAD ?
Je me souviens surtout du jour ou j’ai du en reconnaitre la paternité. Disons que j’ai toujours bricolé de la musique chez moi, sans but réel. Un jour ça s’est su et on m’a proposé de me produire devant un public. On m’a donné la possibilité de donner naissance à ce projet comme ça. Et j’ai accepté. Par gout du défi, je crois. A partir de là il a fallut cadrer, limiter l’improvisation, donner des formes définitives, baptiser les chansons, enregistrer une démo, faire un set ; tout ça en deux semaine et hop sur scène !

Tu te souviens comment tu as trouvé le nom ?
Comme c’était urgent et n’ayant pas d’idée, j’ai relu mes textes en diagonale à la recherche d’un signe, d’une suite de mot qui me plaise. J’ai opté pour blackthread, tiré d’un des premiers titres que j’ai réalisé « Threadless sisters » figurant sur mon premier disque.

Tu te souviens du premier concert que tu as vu ? Et du dernier qui t’a vraiment marqué ?
Mon premier concert, c’était AC/DC à la halle. 1996. 14ans. J’ai été sourd pendant plus d’une semaine… Le dernier : ANBB à la cigale. Alva noto et Blixa Bargeld.

Tu te souviens de ce que tu dois dire à ta famille quand elle te demande ce que tu fais comme musique ?
Je fais de la musique trrrrèèèèèsssss calme ! Ahahaha, vu les groupes dans lesquels j’ai officié, c’est ce qui inquiète le plus mes parents. Plus sérieusement, j’utilise une multitude d’instruments que j’enregistre en live. Je compose par strate. Espèce de poésie minimale. La plupart des titres sont parlés et assez court, un genre de carte postale sonore.

Tu te souviens du premier disque que tu as acheté ? Et du dernier ?
Première cassette, « Dangerous » de Mickael Jackson. 10ans, avec mon argent de poche au supermarché du coin. Le dernier, « Roger and out » de Roger Miller, toujours avec mon argent de poche, mais à Dangerhouse cette fois.

Tu te souviens de ton premier baiser ?
J’ai jamais été bien précoce, je dirais début de seconde, après les cours, derrière le lycée, près d’un terrain vague.

Tu te souviens de ta dernière cuite ?
Oui, Africantape festival. Il y a deux semaines. Heureusement mon vélo connait le chemin jusqu’à la maison.

Tu te souviens de ton premier concert au Transbo ?
Public, je crois que c’était Jon spencer. Je sais pas en fait. Je réunis mes souvenirs, c’est celui qui me semble le plus ancien. Un concert qu’ils avaient failli annuler pour cause de gastro.

Tu te souviens de la marque du premier matos technique que tu as réparé ?
La marque, non. Mais c’était en primaire… Le magnétophone de ma prof de musique.

Tu te souviens de ta première émotion artistique ?
Je crois que c’est Queen. Quand j’avais environ 10 ans, leur cassette ne me quittait jamais. Un morceau en particulier me faisait chialer ; j’adorais. Mais je tiens à préciser, ce n’était pas « Fat bottom girls » !

Tu te souviens pour qui tu as voté en 2007 ?
C’est mal, mais je ne vote pas. Je ne sais pas où est ma carte d’électeur.

Tu te souviens du premier livre qui t’a enthousiasmé ?
Ça doit être « Dix petits nègres » d’Agatha Christie. On nous l’a fait lire au collège. Avoir sa mort annoncé dans une comptine pour enfant. Mélange de morbide et d’innocence. Ça m’a profondément marqué.

Tu te souviens des festivals dont tu as noté la prog pour y aller cet été ?
PRIMAVERAPRIMAVERPRIMAVERA

Tu te souviens de la recette de ton plat préféré ?
Ça va. Gratin dauphinois, c’est pas compliqué. Patatelaitcremeailgruyereselpoivre, jusqu’en haut.

Tu te souviens qu’il faut toujours balancer son actu à la fin d’une interview ?
Mon premier album est toujours disponible. Aujourd’hui, il va être l’heure de se pencher sur son successeur. Et repartir pour un tour !

www.myspace.com/mynameisblackthread
mynameisblackthread.blogspot.com



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>