Pourquoi je vais venir voir… GONJASUFI + BLACKTHREAD

Numéro un peu particulier de notre grande saga « Pouquoi je vais venir voir… ». Particulier car dire que les artistes présents ce soir-là sortent de l’ordinaire seraient l’euphémisme le plus doux qu’il est possible d’écrire ; ensuite car c’est le Dirlo himself qui s’y colle, preuve que la prog du soir mérite qu’on s’y attarde… Si après ça vous vous demandez encore ce que vous allez faire mercredi soir, je veux bien passer les mercredis soirs suivants à regarder « Pékin express » !

Pourquoi je vais venir voir Gonjasufi et Blackthread me demande-t-on ?

- Parce que je suis le directeur du Transbordeur, et que du coup, je travaille ce soir là.

- Parce que ce concert est une production interne du Transbordeur, avec Arty-farty, l’asso lyonnaise qui produit Nuits sonores et avec laquelle on essaye de mettre en oeuvre des soirées régulières autour de  »l’indie music » qui s’appellent Aloah from… Là, ce sera la quatrième de la saison, et elle est sous titrée « The desert… »

- Parce que le rasta du Nevada Gonjasufi a sorti l’année dernière (chez Warp, un des labels les plus innovants des vingt dernières années) un drôle d’album  »A sufi and a killer », disque Ovni totalement inclassable, marqué par le sceau du psychédélisme, et du mélange des genres, de la soul chamanique au hip-hop synthétique en passant par le blues chelou ou le punk rock déviant…

- Parce que cet album est un des tous meilleurs disques de l’année dernière.

- Parce que Dav Font, le directeur adjoint du Transbordeur l’a vu aux Transmusicales de rennes et a dit que c’était mortel…

- Parce qu’on ne sait pas trop à quoi s’attendre avec ce genre d’artiste mysticocinglé sur scène, et que ça c’est cool.

- Parce qu’on peut mettre en première partie un artiste lyonnais lui aussi intriguant qui s’appelle Blackthread.

- Parce que Blackthread, c’est un super projet spoken word, qui mérite d’être soutenu et découvert.

- Parce que ça coûte dix euros l’entrée en prévente, douze euros sur place, et que donc c’est assez abordable…

- Parce que quand j’étais plus jeune, j’ai vu des tas de de concerts cools dans le club du Transbo, et que du coup, maintenant c’est à notre équipe du Transbo d’en proposer…

- Parce que de mon point de vue, c’est inratable si vous êtes curieux, ouvert d’esprit, et amateur de la musique d’aujourd’hui qui pourrait bien devenir culte demain.

OK ?

Cyrille Bonin



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>