Interview : CORTONA Vs. FLASHFALCON

Jeudi 22 septembre, la joyeuse bande du BIG TINNITUS FESTIVAL investit le Transbordeur pour présenter le festival… mais aussi un plateau rock’n'roll avec des groupes injustement méconnus, qui tournent déjà depuis plusieurs années. Outre les surfeurs franc-comtois IRRADIATES, vous pourrez (re)découvrir deux groupes lyonnais qui viennent rarement sur une scène pour enfiler des perles, mais plutôt des riffs saignants : CORTONA et FLASHFALCON. Avant d’en découdre sur la scène du Club Transbo, Pierre et Paco ont bien voulu se prêter au jeu d’une interview « Souvenir » croisée…

Tu te souviens du jour où tu t’es dit « Wahou, je vais faire du rock’n'roll » ?
Pierre (Cortona) : Probablement le jour où j’ai acheté ma première gratte électrique, une Transfer rouge imitation stratocaster vendue en pack avec un ampli 15w, le tout pour quelque chose comme 300 francs.
Paco (Flashfalcon) : Ah mais carrément que je m’en souviens, c’est le jour où j’ai écouté le premier single d’Haddaway « what is love ». Là j’ai tout de suite su qu’il fallait que je me lance dans une carrière de rocker.

Tu te souviens du jour où vous avez trouvé le nom du groupe ?
Pierre (Cortona) : Oui on était au lycée et j’ai trouvé un dictionnaire grec ou latin, et on a pioché un peu au hasard en se disant que ce serait temporaire. Dix ans après, on n’a toujours pas eu d’autre idée.
Paco (Flashfalcon) : C’est Matt Gonzalez (ex guitariste) qui nous avait envoyé à tous un texto avec ce nom plutôt cool. Il l’avait trouvé alors qu’il se creusait la tête dans ses chiottes avec un magazine de psychologie féminine en main. Je sais c’est plutôt « gay friendly » comme histoire mais sérieux les gars, ça ne vous est jamais arrivé de lire ce genre de magazines qui vous en apprend plus sur votre inconscient que n’importe quel bouquin freudien ?

Tu te souviens du tout premier concert du groupe ?
Pierre (Cortona) : Trois jours après avoir trouvé le nom, toujours au lycée. La formation était: batterie pas calée, deux guitares mal accordées, un chant faux.

Tu te souviens ce que tu dis à tes parents (ou ta grand-mère) quand ils te demandent d’expliquer le style du groupe ?
Pierre (Cortona) : « On fait du punk rock maman!!! » ; « C’est quoi ? » ; « Je sais pas encore mais ça a l’air sportif ! ». Ma grand mère ne veut surtout pas en entendre parler.
Paco (Flashfalcon) : « Papa, maman, je fais du rock simplement du rock. » ; « Ah tu fais du Johnny ! » ; « Nan du rock ! » ; « Bon mais ça ressemble à du Dick Rivers alors ? » ; « Mais non ! ACDC, Motorhead… » ; « C’est quoi ça assedésse ? Peut être à du Eddy Mitchel ? » ; « Bon ok laissez tomber ! Je fais de la musique que vous n’écouterez pas de toute façon ! » ; « Si ça ressemble à ce bruit insupportable que tu écoutes à longueur de journée, oui effectivement ! »

Tu te souviens du premier disque que tu as acheté ?
Pierre (Cortona) : Euh, pas vraiment. Un Nirvana peut-être.
Paco (Flashfalcon) : Haddaway, haha. Sérieusement « Liberal animation » de NOFX.

Tu te souviens du dernier groupe qui t’as mis une claque en live ?
Pierre (Cortona) : Scott Deluxe Drake, reformation des Humpers, au Trokson.
Paco (Flashfalcon) : Je pense Jim Jones Revue mais Foo Fighters à Rock en Seine m’a mis une grosse taloche aussi, même si je ne me souviens que par bribes de ce concert car j’étais dans un état plutôt second !

Tu te souviens de la recette de ton plat préféré ?
Pierre (Cortona) : Tu prends, une casserole, tu fais bouillir de l’eau salée, tu mets des pâtes et tu attends 8 minutes. Un peu d’huile d’olive et c’est réglé.
Paco (Flashfalcon) : Pâtes Carbonara : simple et efficace, le plat de l’étudiant par excellence.

Tu te souviens de votre pire concert, le plan le plus foireux ?
Pierre (Cortona) : Peut-être la fois où on a joué chez un type à côté de Lyon, dans sa véranda de 6 m². Après avoir empilé le matos, il restait la place pour 4 personnes dont 3 sur les amplis. On est sortis sourds.
Plus récemment on a joué au Portugal dans la salle du marché municipal. Il y avait des flaques d’eau partout. On prenait le jus dans les micros, après avoir mis des chiffons sur les micros (ce qui n’arrangeait rien), l’électricien du village est arrivé, il a ouvert le générateur et a commencé à couper des fils les pieds dans l’eau avec tous les amplis allumés. Un fou, ivre mort au vin rouge.
Paco (Flashfalcon) : Notre concert dans un bar de Nancy a été le plus monumental plan de merde de Flashfalcon. On venait de se taper plus de 400 bornes de départementales et de nationales sous la pluie, en pleine gueule de bois puisque la veille on s’était fait une note de plus de 200€ dans un bar à Poitiers. On arrive au rade, et là on a cru à une blague. Mais non ça n’en n’était pas une. Le bar devait faire à peine 13 m2, pas d’affiche annonçant le concert, une première partie trouvé à la dernière minute et bien dégueulasse, et en guise de catering on devait s’acheter des pizzas dans un resto où l’on avait était censé avec une ristourne. Au final, la ristourne on a pu bien se la mettre profond (excusez du langage). Le gérant était insupportable, il nous collait aux basques toute la soirée et nous gueulait des infos qui ne servaient strictement à rien. On a joué devant 5 personnes dont 2 amies et la meuf de notre batteur. Pour finir, on a dormi dans une espèce de pièce immense où il n’y avait pas de chauffage.

Tu te souviens de ce que tu as dit aux membres de Cortona / Flashfalcon quand ils t’ont demandé ce que tu pensais de leur groupe ?
Pierre (Cortona) : C’est vachement mieux depuis que vous avez laissé tomber le look heavy metal !
Paco (Flashfalcon) : Non car je ne les ai pas vu sur scène depuis super longtemps. Voilà comment détourner une question en deux temps trois mouvements… Rodriguez père et fils ! Plus sérieusement j’ai hâte de voir ce que ça donne à l’heure actuelle car je sais qu’ils ont des influences que je partage : The Jam, The Clash, The Boys, The Briefs… Donc vivement jeudi au Transbo… et là, promis je pourrai donner mon avis.

Tu te souviens de ta dernière cuite (avant celle de jeudi) ?
Pierre (Cortona) : Il y a 10 jours, on a joué dans un festival en Vendée : Perte de la capacité du langage, dodo derrière les rideaux, mojito au réveil. J’espère que ce sera pire jeudi… on peut dormir derrière les rideaux ?
Paco (Flashfalcon) : Hier. J’ai fini à 8h30 avec Rick Thunder (nouveau guitariste des Flash) chez une personne franchement sympathique avec qui on a discuté du Jura. Et d’ailleurs, j’ai croisé Pierre des Cortona en début soirée, il a du lui aussi passé une bonne soirée bien arrosée…

CORTONA : http://www.cortona.fr/
FLASHFALCON : http://www.myspace.com/flashfalcon



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>