Interview « 10 ans » : FAKE ODDITY !

>>>

Fake Oddity 7 crédit Stéphane Charpentier - web
Le mercredi 27 mars, le groupe FAKE ODDITY vient fêter ses 10 ans d’existence au Club Transbo, en première partie du groupe belge ABSYNTHE MINDED. L’occasion était trop belle de faire un petit bilan avec les musiciens lyonnais, ambassadeurs d’une pop raffinée et de la « French Beauté » à travers l’Europe ! Et c’est Antoine, guitariste du groupe, qui s’y colle…

Vous vous souvenez exactement où vous étiez il y a 10 ans quand vous avez monté le groupe ?
Antoine (Guitare) : Faik venait d’arriver en France pour ses études de dessin, en 2001. Par annonces web interposées, on s’est contacté et on a commencé à jouer ensemble dans quelques pubs, des reprises et puis deux ou trois compos. On était accompagnés de deux amis, une batteuse et un bassiste (qui travaille aujourd’hui dans le studio de Steve Albini). Faik devait repartir en Turquie quelques mois plus tard… Et puis il est revenu. On s’est alors motivé pour trouver deux autres compères qui seraient partants pour développer le groupe. C’est là qu’on a rencontré Fred et Mathieu qui se connaissaient depuis leur enfance et qui cherchaient eux aussi à monter un groupe. Après quelques bières, on s’est fixé nos premières répètes et le courant est passé. Le nom “Fake Oddity” a été choisi en 2003, c’était le début de l’aventure…

Votre site annonce plus de 300 concerts. En 10 ans c’est plutôt pas mal. Votre meilleur souvenir c’est quoi ? Et le pire moment ?
C’est assez difficile de dire quel était le meilleur concert… En Turquie, on a fait 7 / 8 concerts dont une mini tournée, l’accueil était chaleureux et le voyage donnait un vrai air d’aventure. On est passé sur de grosses radios, sur MTV Turquie, article dans Billboard… Chaque concert était mémorable. A Lyon aussi, notre premier concert au Ninkasi dans le cadre de Dandelyon, au Transbordeur sur la grande scène… Au Théâtre Antique de Vienne. Sans oublier la sortie de l’album « Runfast » avec une salle de 600 personnes avec Fake Oddity comme seul groupe à l’affiche. On avait préparé plein de surprises avec des invités. Un concert de 2h30… Inoubliable…
Le pire moment, c’est quand tu pètes une corde pendant un super solo :) !

FAKE-ODDITY-web
Vous qui côtoyez presque tous les groupes locaux depuis 10 ans, quel regard portez-vous sur la scène lyonnaise ? Quels sont les artistes dont vous vous sentez proches ?
La scène lyonnaise est variée, beaucoup d’artistes et de groupes ont du potentiel ou sont déjà au ‘top’. Nos amis les Transgunner (Rock), Tachka (Folk), Déjà Vu (Rock Français), récemment j’ai découvert Alexis & the Brainbow (Brit Pop), je trouve ça énorme.. Wormz (Folk-Pop). Dans les plus connus il y a Fowatile (Hip Hop Electronic), Prohom (Chanson) et bien d’autres.

Vous avez beaucoup tourné en France, mais également à l’étranger, notamment en Turquie, ils en pensent quoi de la « French Beauté » là-bas ?
L’histoire avec la Turquie a naturellement commencée avec Faik, natif d’Istanbul. Après plusieurs petits concerts là bas, on a signé un contrat pour l’album “Run Fast” qu’on a enregistré dans un superbe studio à Istanbul même, en 2007. Après l’enregistrement, on a fait plusieurs concerts sur place dans la foulée. On y est retourné pour une mini tournée, en passant par Ankara. Mise à part Faik, on était surpris de voir que la plupart des groupes sur place et le public ont les même standards musicaux internationaux que nous. On était donc considéré comme pouvait l’être un groupe anglais, avec la particularité d’avoir un chanteur turc. Le public est vraiment attentif et curieux, l’ambiance était toujours au rendez vous. Les singles “ Run Fast” et “French Beauté” sont bien diffusés, notamment sur la Radio Eksen qui est très écoutée. On espère bien y retourner jouer dans un avenir proche !

Fake cover Album
Votre 3e album « French Beauté » sorti l’an dernier marquait une évolution, un son plus pop, vous avez trouvé la bonne formule ? On peut attendre quoi du prochain disque ?
On a toujours été dans la case pop-rock (au sens large). Sur « French Beauté », on voulait contraster avec l’album précédent qui était assez rock et indé en apportant plus de soin aux arrangements et en mettant les mélodies en avant. Les sons acoustiques dominent vraiment dans cet album. Après avoir fait nos premiers lives avec l’album « French Beauté », on a senti le besoin de remettre un peu d’énergie dans nos sons. C’est certainement la piste qu’on suivra par la suite, garder les mélodies et les arrangements mais avec des sons plus crunchs pour garder l’énergie rock qui nous anime.

Vous avez tourné le clip du single « French Beauté » au Transbo. Il va y avoir une suite ? On veut savoir si Faik a bien retrouvé la jolie rouquine !
Comme le clip a été tourné en partie au Transbo, il a des chances de la retrouver là bas :) Réponse le 27 mars !

Vous vous voyez où dans 20 ans ? Vous avez réservé la salle pour votre concert anniversaire ?
On est toujours soudés et bien motivés. Même si nous avons chacun construit des choses en parallèle du groupe, Fake Oddity reste une aventure unique. On verra si elle dure encore 10 ans, en tout cas c’est bien parti. Si on s’arrête d’ici 10 ans, on se garde une seconde vie comme pour les reformations des groupes des années 60, 70 etc… Reformation des Fake Oddity en 2050. On vous tient au courant :) !

Site officiel : www.fakeoddity.fr
Infos sur le concert : www.transbordeur.fr/agenda:absynthe_minded
Photos : Stéphane Charpentier. Merci à Eric chez Médiatone.

RectoAMFO-web



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>